La ferme Éboulmontaise a été fondée en 1990 par l’agroéconomiste Lucie Cadieux et l’agronome enseignant Vital Gagnon.
L’un désirait cultiver des légumes biologiques tandis que l’autre rêvait d’animaux pour enrichir le sol des jardins et cultiver les terres. Une mission simple et plus grande qu’eux s’est imposée : devenir les gardiens des paysages charlevoisiens. C’est alors que s’est développée une entreprise familiale authentique dans laquelle ont grandi leurs trois enfants, Alexis, Gabrielle et Florence.

LA FERME HIER

Fondateurs de la première indication géographique protégée (IGP) en Amérique du Nord : l’IGP Agneau de Charlevoix, Lucie et Vital ont su créer un engouement autour de leur viande d’agneau de qualité supérieure.
Au fil des ans, la ferme Éboulmontaise s’est construite une solide réputation. En 2018, le couple passe fièrement les rennes de l’entreprise à leur fille Gabrielle Cadieux-Gagnon et son conjoint.

LA FERME AUJOURD’HUI

Porteuse des mêmes valeurs, Gabrielle a la mission d’offrir des viandes de qualité supérieure à travers une agriculture responsable à échelle humaine.
La jeune famille aspire à l’autosuffisance pour la boutique de la ferme, elle y ajoute le porc Berkshire au pâturage, en plus du lapin, de la volaille et d’une cuisine qui offrira de délicieux repas pour emporter.

LA FERME DE DEMAIN

Nous sommes fiers de voir l’avenir de la Ferme Éboulmontaise comme une douce continuité du respect des valeurs que Lucie et Vital y ont ancré. Notre désir est de contribuer à l’avenir des petites entreprises agricoles, ainsi que celui des relations entre les humains et la terre.

Manger éthique, pour se garantir un avenir meilleur.